Beauté | Soins

10 bonnes raisons d’utiliser le Ginkgo Biloba cet hiver !

22 septembre 2017

🍂 \ Nous voilà officiellement en Automne / 🍂 J’ai donc décidé de rédiger un article afin que les frileuses comme moi (oui oui j’assume) puissent éviter certains désagréments que peuvent occasionner une météo moins clémente (comme les soucis de circulation sanguine, les coups de blues ou encore le manque de concentration, notamment à la rentrée). Personnellement, j’ai toujours eu une assez mauvaise circulation sanguine dans les mains : elles devenaient carrément bleues au moindre changement de température (et j’ai beau avoir la peau foncée, je vous assure qu’on voyait la différence de couleur). L’année dernière j’ai donc décidé de ne plus considérer ce problème comme une fatalité et de prendre les choses … en main . C’était la période où je découvrais plus ou moins le site Aroma-Zone. Un jour donc, je flânais de pages en pages et je suis tombée par hasard sur le Graal : la poudre de Ginko Biloba. Jamais entendu parler ? C’est parti.

Un peu d’histoire

 

Symbole de la ville de Tokyo depuis 1989, c’est pourtant de Chine que le Ginkgo Biloba, ou abricotier d’argent, est originaire. Cet arbre fait partie de la famille des Ginkgoacées,une des plus vielles familles d’arbres au monde. C’est un arbre aux vertus exceptionnelles et on le dit immortel car il ne contient aucun parasite naturel ni aucune maladies associées. En Chine, on s’en servait déjà 2700 ans avant J-C pour résoudre les problèmes de circulation sanguine ! On en trouve sous forme de gélules, de tisanes, de poudre ou encore de teintures mère¹ (je vous ai mis la définition à la fin de l’article😉).

Ses bienfaits

La liste est longue, mais les principaux bienfaits sont les suivants :

♥ Renforce l’activité cérébrale : plus de concentration et de mémoire

♥ Inhibe les maux de tête, la fièvre et les vertiges

♥ Combat les acouphènes

Anti-stress, favorise le sommeil

♥ Permet une meilleure convalescence suite à une maladie (ou un accouchement)

♥ Combat le vieillissement des cellules

♥ Réduit la fragilité capillaire

♥ Favorise la respiration (asthme,…)

♥ Équilibre les fonctions cardiaques

♥ Prévient de la maladie d’Alzheimer

Selon moi, c’est un super allié des rentrées scolaires et des périodes d’examens !

Comment je m’en sert

Je ne parlerais ici que de la version en poudre car c’est celle que je connais le mieux.

Je met une à deux cuillères à soupe de ladite poudre dans mon bain et je touille un peu avant de rentrer dedans. Ce qui peut surprendre au début, c’est le fait que la poudre se dépose au fond de la baignoire mais c’est tout à fait normal.

Résultat : A chaque fois que je fais ça, je suis tranquille pour un bon moment : je n’ai plus systématiquement les mains gelées et engourdies dès que la température chute un peu (c’était pas très pratique pour prendre des notes en amphi -_-‘) et je ne frissonne plus au moindre courant d’air. Bon, après, comme je l’ai dis plus haut je reste un peu frileuse, mais rien de bien méchant. L’idéal pour moi, c’est de prendre un bain comme celui-là environs 2 fois par mois, et j’essaye de m’y tenir… Oui parce-qu’avec ma petite terreur, je n’ai pas encore trouvé de rythme régulier pour ça <3

Ce que j’aime avec ce produit

  • Ce côté « guéri-tout : ce que j’adore avec cette plante, c’est qu’elle guérit presque tous les petits maux de l’hiver et on peut continuer de l’utiliser le reste de l’année.
  • La petite boîte nomade : il suffit de l’avoir dans sa trousse de toilette pour l’emporter partout au lieu de se trimballer plein de produits différents (et potentiellement plus dangereux).
  • Son absence d’odeur : bon, quand on sent la poudre comme ça, je trouve qu’elle sent plutôt fort le vert, vous savez, la plante séchée. Cependant, une fois mélangée à un autre produit, on ne sent plus rien et ça, c’est top.

Contre-indications

Les effets secondaires liés à sa consommation sont très rares et se manifestent principalement sous forme de troubles digestifs. Cependant, il reste fortement déconseillé aux femmes enceintes, aux personnes subissant une opération chirurgicale dans les prochains jours (car il fluidifie le sang), aux personnes épileptiques.

Précautions à prendre avant d’acheter

Il est primordial de s’assurer que la plante n’est pas irradiée, c’est à dire qu’elle n’est pas passée aux rayons gamma pour se débarrasser des germes et bactéries, détruisant ainsi une bonne partie des principes actifs…

Où s’en procurer

Le site anastore propose des gélules d’excellente qualité, et on peut se procurer la version poudre chez Aroma-Zone.

 

Aviez-vous déjà entendu parler de cette plante avant ? L’avez-vous essayée ?

 

Cet article n’est ni sponsorisé, ni en partenariat avec les marques citées dans son contenu.

❗Demander l’avis d’un médecin/pharmacien si les symptômes persistent ❗

 

 

Définitions :

¹ « Une teinture mère est une solution hydro-alcoolique issue d’un mélange de plantes fraîches et d’alcool. Pour obtenir une teinture mère, la plante doit macérer pendant trois semaines dans de l’alcool de grain pur entre 60° et 95°. Ce mélange doit être régulièrement remué à l’abri de la lumière afin que le liquide se charge des principes actifs de la plante utilisée. Il est ensuite filtré, pour ne garder que la solution liquide. La teinture mère est la base de la majorité des médicaments homéopathiques et est régulièrement utilisée en phytothérapie, ce qui la rend très codifiée et soumise à des contrôles stricts par les laboratoires1. Il est possible de rencontrer des teintures mères à base de plantes sèches, mais dans ce cas les principes actifs seraient moindres. On a aujourd’hui accès à plus d’une centaine de plantes en teintures mères. » (Merci Passeport Santé pour cette super définition)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *