Comment éviter / soigner les poils incarnés

 

L’épilation et le rasage font désormais partie de notre quotidien car, qu’on pratique ou non l’une de ces deux méthodes, on en entend parler absolument partout ! Mais on entend beaucoup moins parler des petits tracas qu’elle peuvent causer … j’ai nommé : les poils incarnés ! (yay !) J’ai longtemps été victime des ces tristement fameux poils incarnés. Je m’épilais (à la cire froide ou à l’épilateur) mais j’avais toujours le même problème de jambes qui piquent plus que de raison à la repousse. J’entrais alors dans un cercle vicieux : pensant que je ne m’épilais pas assez bien, j’essayais de peaufiner ma méthode en m’épilant plus souvent et en m’appliquant au mieux. Seulement, je n’appliquais pas les gestes essentiels qui sont entre autre, l’hydratation et le gommage, et je tournais en rond. Avec le temps, j’ai appris à identifier et analyser le problème pour mieux le régler et j’ai décidé qu’il fallait que j’en parle ici pour la simple et bonne raison que les gestes à appliquer sont tout simples, mais encore faut-il les connaître. On y va ? 😊


Un poil incarné, qu’est-ce que c’est ?

Un poil incarné désigne un poil qui, pour différentes raisons (que nous allons voir plus bas), pousse sous la peau car il n’a pas réussi à la percer. D’où le terme “incarné” ( = “dans la peau” ). Ils apparaissent sous forme de boutons et, en y regardant de plus près, on constate souvent que le poil est enfermé dans la couche supérieure de l’épiderme, on le voit par transparence.

Pourquoi le poil ne pousse pas correctement ?

Pour plusieurs raisons :

  • Un mauvais arrachage / rasage du poil peut modifier le sens normal de la pousse et ainsi le dévier de sa trajectoire : l’épilation, le rasage, mais aussi le frottement provoqué par certains vêtements provoquent ces effets.
  • Le poil peut avoir du mal à percer la peau si celle-ci n’est pas suffisamment souple et élastique.

Comment éviter d’en avoir?

Il existe des moyens simples et naturels pour éviter de croiser le chemin des poils incarnés. Voici ceux qui ont marchés sur moi et qui constituent, à mon avis, la base de la base.

L’hydratation

Une bonne hydratation participe à l’élasticité de la peau. En effet, le *film hydro lipidique est ainsi préservé et empêche la peau de se dessécher, de peler, de tirailler, mais il protège également l’épiderme de certains microbes et bactéries. En veillant à maintenir son corps bien hydraté, on participe donc à la bonne santé de celui-ci. C’est pourquoi certains geste son essentiels :

  • Boire suffisamment d’eau : on a souvent tendance à repousser la prise d’un verre d’eau sous prétexte qu’on n’a pas finis son travail / sa série / qu’on a la flemme là tout de suite. Et puis ça passe un peu, on a moins soif et on peut attendre finalement …Mais en agissant ainsi on boit moins que ce qu’on devrait. Alors voilà, je n’ai pas de chiffre précis en tête mais boire quand on a soif c’est déjà bien non ?
  • Appliquer régulièrement des huiles / crèmes pour le corps : on hydrate / nourrit l’intérieur ET l’extérieur ! On n’oublie surtout pas de se passer de la crème pour le corps après chaque douche et, pour les plus courageuses, dès qu’on y pense sur les zones un peu sèches.

(*mélange complexe de cellules de peau mortes, de sueur, d’eau, de kératine et de sébum . C‘est une fine pellicule protectrice située à la surface de la peau et qui constitue un barrage naturel contre les agressions extérieures)

Article lié : Des jambes douces comme la soie avec l’huile de souchet

 

Les gommages

Faire un gommage de temps en temps permet de débarrasser la peau de ses peaux mortes et petites impuretés. Attention, on parle ici de gommage régulier, pas de décapage intempestif ! Alors on y va doucement, avec des gestes doux mais précis (oui oui, ça sera efficace même sans frotter comme une malade et vous aurez moins de travail pour soigner votre peau ensuite car les gommages, bah … c’est abrasif quoi). Chaque gommage est à effectuer 1x/semaine ou 1 fois tous les 10 jours.

  • Huile d’olive + sucre : c’est mon gommage préféré. Dans une tasse, mélanger trois cuillères à soupe de sucre pour une d’huile d’olive. Prenez votre douche comme d’habitude et finissez par le gommage : prélevez votre mixture par petites quantités et massez vous le corps en effectuant de petits mouvements circulaires. Rincez.

nb : c’est normal s’il vous reste un film gras sur la peau après le gommage. Essuyez-vous en sortant de la douche (ou du bain, c’est encore mieux car la chaleur dilatera bien les pores et permettra d’exfolier plus facilement) et mettez simplement votre serviette au sale (1x/semaine, c’est raisonnable 💩)

  • Bicarbonate de soude + eau : on aime le bicarbonate pour l’exfoliation en douceur qu’il procure et son côté assainissant. Pour le gommage, on procède de la même manière qu’avec l’huile d’olive à la différence près qu’on applique forcément une crème en sortant de la douche ! Pas de dérogation possible : le bicarbonate contribue à l’hydratation de la peau mais il faut ensuite la nourrir.

Article lié : Comment savoir si je dois plutôt hydrater ou nourrir ma peau ?

 

Précautions pré/post-épilatoires

Pour éviter tout risque d’infection, je vous recommande de faire comme dans les bons instituts de beauté et de désinfecter la zone à épiler à l’aide d’un carré de coton et d’un peu de spray antiseptique, et de renouveler l’opération juste après l’épilation. De telles précautions permettront d’empêcher certains microbes de venir infecter la peau fragilisée à l’endroit où le poil vient d’être arraché.
Le top du top, c’est aussi de désinfecter de la même manière sa pince à épiler et le matériel d’épilation (spatules, etc) avant de s’en servir. Ce sont des gestes rapides qui peuvent permettre d’éviter les petits tracas, alors on ne s’en prive pas 🙂

 

Éviter de porter certains vêtements

Exit les jeans trop serrés qui empêchent la peau de respirer et qui provoquent des frottements inutiles. On n’y pense pas souvent, mais ça suffit parfois à faire toute la différence !

 

Comment les soigner ?

  • Appliquer une serviette chaude sur la zone où se trouvent les poils incarnés : la chaleur dilatera les pores et rendra le retrait plus facile et moins douloureux
  • Désinfecter la zone et la pince à épiler avant et après l’épilation
  • Hydrater : avec l’huile de son choix 

Astuce : certaines huiles, comme l’huile de noix de coco, favorisent la cicatrisation, et leur action combinée à certaines huiles essentielles sont prodigieuses.

Ce qui a marché pour moi

En désespoir de cause, j’ai finis par me tourner vers le rasoir un jour où je devais partir en voyage (🙈). Et contre toute attente, ma peau n’a jamais été aussi lisse : le rasage renforce le poil (sans le faire ressembler à un baobab non plus hein…) et lui permet ainsi de traverser la peau sans encombres. Depuis, c’est une méthode que j’utilise régulièrement, combinée aux conseils contenus dans cet article. Résultat : une peau nette durablement <3

Cet article vous a plu ? épinglez-le !

 

Vous connaissez aussi ce soucis de poils incarnés ? Que faites-vous pour y remédier ?

Share Button



11 thoughts on “Comment éviter / soigner les poils incarnés”

Laisser un commentaire